La pédagogie du karaté

"Il est fondamental de noter que l'idéal du karate-dô ne donne pas la priorité à la force, la vitesse, le niveau technique ou l'aptitude au combat mais au perfectionnement du caractère du pratiquant."

Qu’est-ce que le Wado-Ryu ?


WADO-RYU = école (RYU) de la voie (DO) de l'harmonie, de la paix (WA).

WA = harmonie, paix, accord.


Ce concept fondamental de la civilisation japonaise pose comme objectif pour l'homme la recherche d’un équilibre entre les vibrations de son énergie (KI) et de celle de l'énergie universelle, et ce, dans une parfaite harmonie.


Cela peut se traduire par la recherche de l'harmonie entre son énergie interne, ses émotions et les contraintes de la société dans laquelle nous évoluons.


WA est au centre de toute les techniques (jutsu) martiales. La recherche de WA est ce qui doit motiver l'homme progressant sur la voie (DO) en quête de sa perfection, qu'il ne peut espérer atteindre qu'en mettant ses actes comme sa démarche mentale à l'unisson avec les lois du cosmos.


C'est tenter d'opérer des changements profonds à l'intérieur de soi, de sa conscience et de son comportement dans la vie, pour se préparer à affronter les situations imprévues  et trouver les meilleures solutions.


Le WADO-RYU est un des styles majeurs du karaté avec SHOTOKAN-RYU, SHITO-RYU et GOJO RYU. Le Wado-Ryu a été créé en 1936 par Hironori OTHSUKA.


Il s'agit d'une synthèse entre les techniques du ju-jutsu japonais et celles du karaté d'OKINAWA.

On y trouve une influence très nette du vieux ju-jutsu : en ce sens le Wado-Ryu fut le premier karaté « made in japan » par opposition  aux styles importés d'OKINAWA.

Cette école est davantage basée sur la flexibilité et l'esquive.

Le Wado-Ryu exprime une conception différente du mouvement technique, davantage basée sur la souplesse (ju), en accord avec les principes naturels (wa), s'exprimant par des techniques plus courtes, des positions plus hautes, la flexibilité plus grande du tronc, des déplacements plus souples, le tout proche de ce qui constitue l'ossature du ju-jutsu ou de l'aikido-jutsu.

Il y a également une meilleur liaison entre coups frappé (atemi), clés d'articulations (kansetsu) ou encore projection (nage), avec une nette préférence pour l'absorption de l'énergie adverse dans l'esquive plutôt que dans le blocage en force.



Qu’est-ce que le Karate-dô ?


Définition de l'encyclopédie des arts martiaux : Habersetzer

Le karate-dô est une discipline du corps et de l'esprit, un chemin interne qui doit permettre au karatéka à travers des entraînements durs mais désintéressés (d'où l'absence de la notion même de compétition, la motivation devant être ailleurs au-delà des résultats tangibles) de trouver le chemin vers l'Être intérieur. Ici le karaté devient art martial, voie de la perfection de la nature humaine vers la découverte du « soi » après avoir occulté le « moi ».

Le seul but est la victoire sur soi-même, non sur autrui, victoire sur la peur, l'orgueil, l'intolérance et la découverte d'une nouvelle liberté d'être, que le karatéka applique alors à tous les domaines de la vie.

Dans cet optique, le karaté est un authentique BUDO.


Le karate-dô enseigne plus que la défense, alors il doit développer les plus belles qualités humaines.



Qu’est-ce que le BUDO ?


BUDO: BU = martial, DO = voie.

Le BUDO est l'ensemble des arts martiaux japonais pratiqués en tant que voie éthique, chemin de perfectionnement de l'homme en quête de soi-même. Le karate-dô est spécial en ceci qu'il n'est pas un art martial d'origine japonaise mais d'OKINAWA.



Les cours


Au KC Chambéry, l'enseignement du karaté  adulte (+13ans) est organisé de la façon suivante :

Lundi soir 18h40-20h cours toutes ceintures.

Mercredi 19h40-20h40 cours toutes ceintures.

Vendredi 18-30-19h30 cours toutes ceintures. 19h30-20h30 cours noires-marron.


Samedi 15h-18h. Trois fois dans l'année un stage.



Détail sur la pédagogie Wado-Ryu au Karaté Club de Chambéry


Au fur et à mesure des années, le karatéka sera amené à apprendre et à  pratiquer les katas et techniques suivantes :
  1. Les katas

Katas de base : Les 5 pinan

Katas supérieurs : Kushanku, Naihanchi, Bassai, Seishan, Chinto, Rohai, Wanshu, Niseishi, Jitte, Jion.

  1. Les sanbon-kumite

Assauts en trois fois (sanbon).

L'attaque est une succession, en ligne de trois attaques identiques (une à chaque pas) et la défense est faite avec trois techniques identiques en reculant. La contre-attaque intervient sur place, après la troisième attaque. Nous travaillons avec 6 attaques au pied et 6 attaques au poing.

Les contre-attaques sont codifiées.

  1. Les kihon-kumite

10 séquences de combat à 2, codifiées par maitre OTSUKA fondateur du style Wado-Ryu.

Elles illustrent les principes de l'esquive et l'influence du ju-jutsu.

  1. Les Ohyo-kumite

Créés par T. SUZUKI, les 10 enchaînements sont directement applicables en combat.

  1. Les Tanto-dori

Entrainement codifié de ripostes (esquive, blocage et contre-attaque) à des attaques portées avec un poignard (tanto). Les attaques peuvent être directes en avançant, de haut en bas ou circulaires.

  1. Bo-tanto

Bo = batôn, tanto = poignard.


15 enchainements codifiés, d'attaques et de défenses, avec un défenseur (uke) et 2 attaquants (tori), un est armé d'un bâton (bo) et l'autre d'un poignard (tanto).

  1. Jiyu-kumite

Assauts libres, non conventionnels. Véritable laboratoire d''étude, il ne s'agit pas d'une confrontation réelle mais de l'aboutissement de la pratique des techniques et de l'esprit du Karate-dô.

  1. Le cours « martial »

Il s'agit de mettre en œuvre une pédagogie particulière centrée sur un travail martial qui cherche à faire réagir les émotions du pratiquant face à des situations de combat imprévues et non conventionnelles. Cela a pour objectif l'amélioration du comportement du karatéka face à des situations nouvelles (adaptation par exemple) et également l'amélioration de sa technique.

  1. Détail des cours

Lundi :

18h 40-20h

Les bases du karaté, déplacements, équilibre, souplesse, relâchement. La dynamique du mouvement. Les systèmes vibratoires et ondulatoires. L'énergie interne (KI).

Les techniques de bases, kihon, le combat (kumite), self-défense avec ou sans armes.


Un lundi par mois cours martial.


Mercredi :

19h40 - 20h40

Techniques de bases du Wado-Ryu. Sanbon-kumite, kihon, katas pinan.


Vendredi :

18h30-19H30

Combinaison entre le cours du lundi, mécanique du mouvement et systèmes vibratoires et le cours du mercredi sur les techniques de base.

19h30-20h30

Apprentissage et perfectionnement des techniques supérieures Wado-Ryu : kihon kumite, ohyo-kumite, katas supérieurs, tanto, bo-tanto.

Préparation spécifique au passage du premier dan.


Un vendredi par mois :

Cours martial, ceinture noires, inter-club. Ce cours réunit des pratiquants de clubs différents. Ce cours a pour objectif d'élever le niveau d'intuition, de perception, de spontanéité, de vigilance et d'humilité. Un engagement total, le respect de l'autre l'amitié et le don de soi sont fondamentaux dans cette pratique.

Le mode pédagogique spécifique permet de travailler pour rechercher dans cette voie. L'objectif est de pouvoir mettre en œuvre dans sa vie ce que l'on travaille dans le dojo. Ce cours n'est pas limité aux clubs Wado-Ryu mais le nombre de pratiquants est limité par l'espace disponible.


3 samedis après midi dans l'année :

De 15h à 18h, enseignement spécifique sur la dynamique du mouvement, travail sur l'équilibre des déplacements, la souplesse des mouvements, le relâchement du corps.

Travail sur les énergies internes du corps sur la mise en œuvre des systèmes vibratoires et ondulatoires pour un développement du KI (énergie).