1968-1974 Le temps de l’apprentissage

H Valentini(droite) et Raymond Macé (gauche) qui, sera l’enseignant du KC Alberville.
Photos ci-dessus, entraînement sur les Monts en Juin 1968.

1968 est une année déterminante pour le développement du karaté Wado-Ryu en Savoie. Lors d’un stage à Sainte Maxime en Août 1968, H. VALENTINI rencontre M Naoki ISHIKAWA , arrivé tout  droit du japon, expert en Wado-Ryu et enseignant à Paris et en Hollande.

Photo rencontre avec N. Ishikawa en juillet 1968 à Beauvallon.

H. Valentini débute l’apprentissage du Wado Ryu avec comme enseignants, Hiroo Mochizuki . H.Valentini devient le délégué Départemental pour l’amicale du même nom.

Le véritable apprentissage du karaté Wado-Ryu commence. Une fois par mois M. VALENTINI prend le train de nuit pour Paris le vendredi soir. Maître ISHIKAWA l’attend sur le quai le samedi matin.

Petit déjeuner, puis entraînement particulier avec M. ISHIKAWA, de 8h à 12h et de 14 à 16h dans le dojo de maître Hiroo MOCHIZUKI, parfois à Courbevoie. Le soir retour à Chambéry. Ce rythme mensuel de déplacement durera deux ans.

Quelquefois l’entraînement consiste à répéter mawashigéri pendant deux heures sans s’arrêter….

De retour à Chambéry, M. VALENTINI s’entraîne, une heure tous les matins avant le travail, dans le dojo de M Desboeuf,  afin de ne pas oublier et de parfaire les enseignements reçu à Paris.

L’apprentissage du kata ku-shan-ku aura demandé une année.

Cela permet de mesurer le confort de l’enseignement actuel où le savoir est apporté au plus près des adeptes.

Période de rencontre avec d’autres élèves français dont Jean Perbal.

1968-1969 sous licence de la Fédération  nationale de judo traditionnel.

Ci-dessus, photos de Naoki Ishikawa et Henri Valentini en décembre 1968